C’est un marché en pleine expansion. Celui de l’alimentation végétarienne et vegan, ou végétalienne. qui a augmenté de 24 % l’année dernière, selon l’institut d’études Xerfi. Derrière ce chiffre, pas plus de végétariens, mais une baisse générale de la consommation de viande par l’ensemble de la population française. La pratique des repas sans viande est ainsi en passe de se démocratiser, comme l’a constaté Gabrielle Maréchaux au restaurant universitaire de Créteil.