Attaquer l'Union européenne pour sa responsabilité présumée dans le dérèglement climatique, c'est la démarche inédite de la famille Feschet. Installée dans le sud de la France cette famille cultive la lavande près de Grignan depuis des générations. Elle fait partie des onze familles qui ont porté plainte en mai dernier contre l'Union européenne et qui veulent obtenir que l'Europe tienne ses promesses faites dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat. La Cour de justice de l'Union européenne a récemment jugé la requête recevable. Pour la famille Feschet, la récolte a été encore une fois mauvaise cette année : 20 tonnes de fleurs de lavandin pour une trentaine d'hectares. A une époque, elle récoltait 50 tonnes. En six ans, les revenus de l'exploitation ont baissé de 44 %, en raison des aléas climatiques, des sécheresses et canicules à répétition. Maurice Feschet, 72 ans, a donc décidé d'attaquer l'Europe... car il souhaite que ses enfants et petits-enfants puissent continuer à vivre de la lavande.