Le Premier ministre Edouard Philippe compte supprimer 4500 postes dans la fonction publique d’Etat l’année prochaine... et plus de 10 000 en 2020. Soit le début d’une longue série de réformes, pour récupérer 30 milliards d’euros sur tout le quinquennat. Les services des impôts seraient particulièrement touchés.