En France, depuis l’annonce du Brexit, la justice fait le pari de rendre la justice en anglais. Si le Tribunal de commerce possédait déjà une chambre internationale depuis plusieurs années, la cour d’appel lui emboîte désormais le pas. L’objectif : renforcer l’attractivité juridique de la capitale française.