C'est une première en matière de sécurité. D'ici vendredi 16 janvier, 10 500 militaires et policiers vont surveiller les rues et les lieux considérés comme cibles pour des terroristes. Une semaine après l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, les menaces qui planent sur le pays ont mobilisé le gouvernement. François Hollande et son ministre de la Défense ont déployé les bataillons de réservistes. Ce sont plus d'hommes en uniformes que sur tous les fronts militaires dans lesquels la France est impliquée dans le monde entier.