Près de 10 % de chiffre d’affaires en moins cette année, c’est le bilan qu’a annoncé le directeur du Printemps Haussmann, grand magasin parisien, et véritable institution pour les courses de Noël. Un manque à gagner qui est allé alimenter la bonne forme du e-commerce des enseignes où les Français font d’habitude leur course, plus que les grandes plateformes comme Amazon. Comment tous ces acteurs ont-ils vécu ce mois de Noël 2018 un peu particulier, marqué par le mouvement des «gilets jaunes», notamment à Paris ?