En France, le Grenelle des violences conjugales touche à sa fin ce lundi. Près de trois mois de travail, de concertations, de débats locaux, qui doivent aboutir à une série de mesures et d'engagements du gouvernement, pour contrer un phénomène qui a fait perdre la vie à plus de 130 femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint.

En septembre, ce Grenelle s'était ouvert sur une campagne de communication autour du « 39 19 », un numéro national d'écoute, qui existe depuis plus de 25 ans. Écho inattendu, la plateforme reçoit, depuis, plus de 10 000 appels par mois, au lieu de 5 000 cet été.