Les antidouleurs représentent-ils une menace en France ? La situation dans l’Hexagone est loin d’être aussi dramatique qu’en Amérique du Nord, mais les signaux d’alarme inquiètent les autorités sanitaires. En 15 ans, le nombre de décès lié à un mauvais usage de ces médicaments prescrits sur ordonnance a bondi de 146%. Désormais, quatre personnes meurent chaque semaine d’une surdose d’antidouleur opioïde. Et parmi les médicaments les plus impliqués : le Tramadol, un antalgique parfois surnommé « l’héroïne de Monsieur et Madame Tout-le-monde ».