Les faits se sont produits il y a cinq ans dans un magasin de la porte de Vincennes à Paris. Le 9 janvier 2015, 48 heures après la tuerie de « Charlie Hebdo », Amédy Coulibaly, un délinquant radicalisé, proche des frères Kouachi prend en otage le personnel et les clients de la supérette Hyper Cacher et tue quatre hommes de confession juive. Parmi les victimes, François-Michel Saada, homme d'affaires à la retraite, Tunisien d'origine. Cinq ans après sa mort tragique, sa sœur, Annie-Laure Saada, se souvient.