Durcissement des contrôles à l'entrée du tunnel sous la Manche, lutte de territoires entre groupes de passeurs... Depuis plus d'un an, une nouvelle voie illégale de passage de migrants entre la France et la Grande-Bretagne se développe à savoir la traversée de la mer du Nord sur de petites embarcations. Reportage.

Au cours de l'année 2019, le nombre de tentatives a été multiplié par quatre et 2500 personnes ont été secourues au large des côtes françaises. Le département du Pas-de-Calais est particulièrement concerné, à cause de sa proximité géographique avec les côtes britanniques. Depuis le début de l'année, une trentaine de tentatives de passage ont été empêchées, dans cette zone, pour moins d’une dizaine réussies. C'est le résultat d'une coopération franco-britannique dans la lutte contre ce phénomène, qui a vu le jour à l'automne 2018.