La mobilisation des Gilets jaunes se poursuit. Malgré les annonces sociales du président Macron, ils sont encore beaucoup à bloquer les ronds-points. Parmi eux, un nombre important de femmes retraitées ou proches de la retraite. Et pour cause : les femmes âgées de 55 ans et plus font partie des catégories sociales les plus touchées par la précarité. Aussi bien dans la France populaire des périphéries qu’à Paris.