C'est la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. À cette occasion, le ministre de l'Éducation doit annoncer des mesures dans l'après-midi contre ce fléau qui touche près de 700 000 élèves. Le harcèlement scolaire est un mal insidieux, aussi difficile à vivre pour les harcelés qu'à gérer pour les équipes éducatives.