Elles sont précaires parmi les précaires. Les hôpitaux parisiens de l'AP-HP accueillent pendant un mois maximum les mères sans-abri et leurs nouveau-nés le temps de trouver une solution d'hébergement. Mais quand il n'y a plus de lits disponibles, elles dorment à même le sol comme à l'hôpital Lariboisière.