À Paris, la vague écolo atteint même le domaine de la mort. Depuis septembre, un premier espace funéraire écologique de 1 500 m2 (150 concessions) vient de voir le jour dans un des 20 cimetières qui dépendent de la Ville de Paris, celui d’Ivry-sur-Seine. Objectif : mettre en place un lieu de recueillement et d’inhumation respectueux de l’environnement, afin de répondre aux demandes de plus en plus nombreuses de « funérailles écologiques ».

► Paris devrait ainsi devenir une ville pionnière en matière de funérailles écologiques. Les « cimetières naturels » adaptés à ce type d’inhumations restent très rares en France, même si Niort a montré l’exemple avec un espace écologique ouvert en 2014.