À partir de ce 7 novembre, les Français pourront acheter des actions de la Française des jeux qui va devenir privée à hauteur de 80%. Une opération que le gouvernement espère être un « succès populaire », car elle souhaite garantir que les actions de la Française des Jeux aillent aux petits porteurs. Quels sont les enjeux autour de cette privatisation, quelles en sont les conséquences ? Qu'en pensent les principaux concernés ? Éléments de réponses avec un reportage de Nicolas Rocca.