Alors que l'accord sur le Brexit s'est de nouveau éloigné avec le report du vote au Parlement britannique, l'inquiétude persiste en Normandie. Cette région française qui fait face aux côtes anglaises, aurait beaucoup à perdre en cas de «Brexit dur». Face à ce risque qui pèse sur leurs activités, les ports normands tentent donc de se préparer. Reportage dans le port de Dieppe, un « petit » port en Haute-Normandie (un peu moins d’un million 500 mille tonnes de fret l’an dernier pour le trafic transmanche, contre 49,2 Mt en 2017pour Calais). Sa liaison avec le port de Newhaven en Angleterre est l’une des plus anciennes du trafic transmanche.