Le « flygskam » est un nouveau mouvement qui nous vient du nord et signifie en suédois, la « honte de prendre l’avion ». En France, un voyageur aérien sur trois confie avoir déjà modifié son comportement pour moins polluer, selon un sondage BVA dévoilé fin mai. En effet, l’avion pollue plus que tout autre moyen de transport quand on regarde le dioxyde de carbone émis pour chaque kilomètre parcouru. Face à ce désamour de l’avion, certains professionnels du tourisme tentent déjà de riposter. Un reportage de Théophile Vareille.