Depuis les premières manifestations des « gilets jaunes », des cellules spéciales de la police ont été créées pour repérer les casseurs et les éléments violents. Des policiers venus de différents services, regroupés dans des « cellules enquête gilets jaunes » c'est leur nom, qui dissèquent des milliers de vidéos des manifestations pour identifier les auteurs de violences parmi les « gilets jaunes ». Reportage dans l'une des plus grosses cellules de France, à Rouen, en Seine-Maritime, où 8 enquêteurs y travaillent à temps complet.