En France, 22% des citoyens ont un sentiment d’insécurité. Un malaise en hausse, parfois ancré dans une réalité violente. C’est le cas dans une cité de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, au sud de Paris. Dans ce quartier, trois jeunes hommes sont décédés de mort violente en un an. Ce sont donc les femmes, les mères plus précisément, qui ont décidé d’agir. Leur association « Femmes solidaires » organise des maraudes certains soirs, pour reprendre possession du quartier et ramener les jeunes ados chez eux, loin de la rue. RFI les a suivies.