À Marseille, on tourne la page de près d’un quart de siècle de municipalité avec Jean-Claude Gaudin, à droite. C'était un scrutin très disputé, avec sept listes principales et des dissidences à droite comme à gauche.