À cinq jours du premier tour des élections municipales à Lille, la maire sortante Martine Aubry est favorite. L’ancienne ministre du Travail se représente pour la 4e fois à la tête de la mairie de la plus grande ville du Nord. Malgré son statut, ses opposants attaquent, ils ciblent son point faible : le bilan environnemental. Lille est en cruel manque d’espace vert : 14 m² par habitant alors que la moyenne des villes se situe à 48 m². Un projet confronte l’opposition à la majorité sortante celui de l’urbanisation de la friche Saint-Sauveur.