Après un accident de moto ou de voiture, quand non seulement l’intégrité physique ne peut pas être retrouvée, mais que le cerveau lui-même, centre de nos décisions et de notre réflexion a été touché, la réadaptation à la vie quotidienne peut être compliquée. Face à ces difficultés, la musicothérapie peut faire des miracles. Agnès Rougier est allée rencontrer celles et ceux qui sont à la fois patients et musiciens au sein des « Tambours de la Chapelle » à Paris.

► [DIAPORAMA] « Les Tambours de la Chapelle »