La réforme des retraites fait grincer des dents au lendemain des annonces d'Édouard Philippe sur le projet de remplacer les 42 régimes existants par un régime universel. Les premièrs foyers de contestation s'organisent. C'est surtout visible aujourd'hui à Paris, avec une grève très suivie à la RATP. Mais cette réforme n'inquiète pas que les régimes spéciaux : avocats, ortophonistes, stewarts : les professions libérales sont aussi dans le viseur. Les manifestations s'annoncent en nombre dans les prochains jours. Un reportage de Pauline Josse.