Le mouvement #Me too né aux Etats-Unis suite au scandale de l’affaire Weinstein, aura sans aucun doute marqué l’année 2018. Impossible de passer à côté de cet élan de libération de la parole des femmes dénonçant le harcèlement et toute forme de violence à leur encontre. En France, le hashtag qui s’est répandu comme une trainée de poudre via les réseaux sociaux, a également relancé le débat sur le harcèlement sexuel. Entre coups de théâtres et nouvelle législation, Ayoub Bel Hyad revient sur l’ampleur du mouvement cette année dans l’hexagone.