Evacuation ce jeudi matin d’un campement aux abords de la porte de la Chapelle. Des évacuations comme il y en a tous les mois dans le nord de Paris. Environ 1 000 réfugiés, principalement Soudanais, Erythréens et Afghans vivent aux alentours de la porte de la Chapelle. Ils sont de plus en plus nombreux chaque semaine et s’installent dans des conditions très précaires.