A quoi ressemble un « grand débat » dans une ville dirigée par l’extrême droite ? La préoccupation y est-elle principalement l’immigration, comme le prétend Marine Le Pen depuis l’éclosion du mouvement des « gilets jaunes » ? Lundi soir, ils étaient autour de 800 à avoir répondu à l’invitation du maire de Béziers, Robert Ménard, élu sans étiquette mais avec le soutien du Front national. Pendant plus de 4 heures, les débats auront été vifs. De nombreux sujets auront été abordés : le RIC (référendum d'initiative citoyenne), l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune), le niveau des retraites, le pouvoir d’achat… Mais très peu d’interventions sur l’obsession de l’extrême droite française, l’immigration.