Réduire le nombre de prisonniers, accélérer les procédures judiciaires, réviser l’échelle des peines : ce sont les principaux objectifs du projet de réforme pénale qui arrive ce lundi (19 novembre) en dernière lecture devant l’Assemblée nationale. Un texte qui entend rompre avec le passé en proposant une réforme globale, un projet de loi qui provoque déjà une levée de boucliers dans le monde de la Justice.